Skills: Co-créations, Interpretations

Chutes Incandescentes

Au cours du cheminement qui a conduit à la création de cette oeuvre, l’envie était de faire émerger des présences occidentales profondément habitées par des mythologies orientales. Nos subconscients sont sans doute plus habités culturellement qu’ils ne le semblent. Au travers de Chutes Incandescentes, Benoît Lachambre et Clara Furey ne cherchent pas à s’approprier une culture, mais souhaitent démontrer que ces notions orientales habitent notre humanité fondamentale.

Ainsi, Chutes Incandescentes, met en scène un rêve que Clara et Benoît partagent, combinant leurs talents respectifs dans un solo pour deux corps inclassables et passionnés. Inspiré par des poèmes de Rûmi et des textes du Mahâbhârata ce rêve invite à faire face à l’incandescence de la chute du démon Ravana au travers d’un rêve où se mêlent les phobies de Ravana, les interventions déguisées du semi-dieu Rama, de la belle Sita et d’Hanuman –Dieu Singe guerrier. Clara devient la voix, la chair, la vision de Benoît, incarnant ces rêves qui habitent son monde onirique depuis sa plus tendre enfance. Amour, spiritualité et sexualité s’y juxtaposent. Les voix se marient au piano rivé aux corps qui deviennent instruments de ténèbres et de lumières. Ils témoignent, en tant qu’humains, d’une anthropologie culturelle par l’excavation de nos subconscients.

L’art sert à dévoiler ce qui fut trop longtemps caché, rendre visible l’invisible…

Concept et chorégraphie Benoît Lachambre
Musique et direction musicale Clara Furey
Interprétés par Benoît Lachambre et Clara Furey

D’après les textes de Jellalludin Rûmi (en anglais), Benoît Lachambre (en français), inspiré du Mahâbhârata, et Clara Furey (« Nobody Knows » et « Black Crown »).

Scénographie Benoît Lachambre avec la collaboration de Annick La Bissonnière
Création des accessoires Alain Jenkins
Regard extérieur Céline Bonnier, Daniele Albanese, Katya Montaignac et Rachel Tess
Éclairages Lucie Bazzo
Direction technique Karine Gauthier

Par B.L.eux tient à remercier le Théâtre de Quat’Sous (Montréal).
Remerciement spécial à Ong Keng Sen pour le solo « … Comme un chat assis au bord d’un océan de lait, espérant le lécher au complet », créé avec et pour Benoît Lachambre et qui a servi à la mise en chantier de ce travail.

Production Par B.L.eux (Montréal).
Coproduction Festival TransAmériques (Montréal), Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine Saint-Denis, Agora de la Danse (Montréal).

La Première de Chutes Incandescentes a eu lieu en mai 2012 dans le cadre du Festival TransAmériques (Montréal)

© Crédit photographie : Michael Slobodian